Vengeance

Posté le 6 avril 2007

Vengeance dans Contes __Vassago__

Je n’aurais jamais du aller là bas, maintenant j’en suis conscient. Trop tard. Il n’y avait que les aboiements pour m’en dissuader. Aboiement infernaux, parce que les chien ne seront jamais tous à fait ici, et que ce sont la compagnie préférer du maître des ombre…chiens de l’enfers. Une fuite. Rien n’a d’importance, je connaît tous ça par cœur mais ont me rejette ont favorise ma fuite. Vas t’en est ne revient jamais. Je ne suis pas le bienvenu. Tant de haine je tombe à croupis, les deux mains dans la boue. Pourquoi, tant de sacrifice. Je hurle mon désespoir, et je retombe lentement les pieds sur terre, lentement. Je n’en reviens pas. Mon souffle ne me revient pas, qu’ai-je fais. Merci à elle de m’avoir fais redescendre sur terre sans vraiment le vouloir. Cependant je savais en fermant l’œil que je ne réchapperais pas à ma malédiction.

Et c’est tout en sueur que je me redresse se matin. Affreux cauchemar. Je prie pour que j’aie payé ma dette, j’espère que je suis débarrassé. Pardonnez moi. Laissez moi tranquille par pitié je n’y retournerais pas. En y entrant j’ai ressentit tant de haine, tant de colère, je n’était pas le bienvenu et pourtant j’y suis rester. Quel imbécile je fais. Les grand les éternel me guette et m’assassine du regard, les petite quand à elles m’harcèlent et me torture. Pardonnez moi par pitié. Les éternel sont là, ils se sont sacrifier pour nous punir, et maintenant leurs colère et sans précédents, j’ai peur. L’harmonie est rompue, l’homme a oublié d’être humble, ils ont oublié la mémoire de ce monde. Les arbres ne rêvent plus ils font des cauchemar.

 

…Et le vent chanta pour les feuilles… mais l’homme ne l’entendit pas !…

 

La mémoire disparaît, elle va nous quitter, le papier va se détruire, les livres vont rejeter leurs contenus, texte, image, l’encre s’écouleras laissant des pages vierges.

Il est plus tard que vous ne pensez… Nous sommes déjà hier.

 

Il n'y a actuellement pas de commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire